Teknivalpes : son, nature, Amour

Par Lady Biche 10 mois Pas de commentaire

Du 15 au 17 septembre se déroulait le Teknivalpes, un multi-son regroupant une dizaine de soundsystems dans le nord-est de l’Ain. Ces deux jours sont vraiment passés à toute vitesse : copains, nature et son, ça a été un condensé de moments riches en émotion…

Teknivalpes

Vendredi soir, 21h : l’information concernant le lieu de cette free-party n’est pas encore débloquée, mais nous savons approximativement vers où elle va se trouver. Avec Victor nous prenons donc la route sans trop savoir ce que nous ferons une fois arrivés au lac vers lequel on nous avait dit de nous diriger . Après une heure de route dans la nuit, nous empruntons de petites routes de campagne qui mènent au lac. Sur cette route nous tombons sur une voiture garée sur la bas côté : nous ralentissons pour demander si ils ont un problème ou besoin d’aide…

Lady-Biche-Teknivalpes-2017-1

Il s’avère que c’est en fait deux mecs de l’organisation : ils attendent les FGP, le soundsystem de nos copains. Ça ne peut pas mieux tomber ! Plus besoin d’info’ route : nous étions entre de bonnes mains ! Le Sound ne se montrant pas, les organisateurs décident de rejoindre le reste du convoi qui les attend à quelques kilomètres, au milieu de la forêt.

23h20 : deux camions embourbés, une centaine de personnes qui attendant sur une aire d’autoroute que l’info soit débloquée et toujours pas de spot. Je me retrouve la deuxième voiture du convoi des organisateurs ; la deuxième voiture qui arrive sur le spot immense et nu… j’avoue avoir eu une petite joie intérieure !

Si il y avait des succès à débloquer dans la free-party j'aurai pu cocher Premier arrivé !

00:00 : il fait -3°c, le spot n’est pas aménagé, donc pas de mur de son pour danser et se réchauffer… Alors pour se rendre utile nous sympathisons avec les orgas et donnons un coup de main à l’installation. Je peux vous dire que nous sommes maintenant des professionnels de la tonnelle en tout genre !

06:00 : le son craque depuis le milieu de la nuit mais je suis fatiguée et j’ai envie d’être en forme pour la journée du samedi. Je pars donc m’écrouler dans la tente… qui se trouve en fait au milieu de 3 murs : mauvais calcul de notre part ! Même si la musique ne me dérange pas pour dormir, ça a été quand même un peu compliqué de me déconnecter ! Imaginez vous entrain d’écouter 3 tracks non synchronisées qui n’ont rien à faire ensemble… Expérimental !

Note à moi même : poser sa tente une fois que les murs sont montés.

Vico-Teknivalpes-2017-16

9h00 : j’ai froid, mes pieds sont gelés jusqu’au molet et j’ai une envie plus que présente. Quel doux réveil… Je crois entendre des voix à côté de la tente : encore emmitouflée dans mon sac de couchage, je passe ma tête par l’ouverture de la tente et découvre des copains que je n’avais pas encore vus : doux réveil ♥ Voyant dépasser ma petite tête ni vraiment endormie, ni vraiment réveillée, ils me font la fête et me motive pour que je sorte de la tente. A la base j’avais juste pour projet d’aller soulager ma vessie mais lorsqu’on vous demande quelque chose avec autant de sourires et de bienveillance, avouez qu’il est difficile de résister… Le repos attendra !

Je découvre le spot au grand jour et je m’étonne encore une fois de la différence de perception de l’espace entre la nuit et le jour. On se trouve dans une grande vallée entourée de forêts de sapins : c’est joli par ici et en plus je me lève en même temps que le soleil, qui apparait timidement derrière la colline nuageuse…

6 murs de son sont en place, il y a plus de monde que la veille mais ce n’est pas vraiment la folie pour le moment : il faudra attendre le samedi soir pour que ça se remplisse vraiment. Malgré le froid, nous avons réussis à profiter de la deuxième nuit : c’est fou comme danser réchauffe le corps et le cœur… A chaque fois que je me retrouve devant un mur de son et que je me laisse à la « danse », j’ai l’impression de me ressourcer…

Lady-Biche-Teknivalpes-2017-2
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-6
Vico-Teknivalpes-2017-8
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-14
Vico-Teknivalpes-2017-22
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-3

Se déconnecter et ne pas se sentir jugé donne la possibilité d'être enfin soi même et c'est la porte ouverte au bonheur.

L’amour, toujours.

Depuis que je me suis rendue compte du pouvoir que pouvaient avoir les échanges et le partage, chaque opportunité de conversation se transforme en moment d’émotion plus ou moins intense. J’ai beaucoup appris des personnes qui font partie de ma vie et de celles qui l’ont simplement traversé. Ce week-end j’ai franchi une étape personnelle grâce à des personnes dont je me suis sentie immensément proche et que je n’aurais pas soupçonné…

Je ne saurais pas vraiment donner de nom à cette étape pour vous expliquer dans les grandes lignes : j’ai beau vouloir faire le bien autour de moi et essayer de le faire sans rien attendre en retour, il y a toujours eu cette petite voix intérieure qui me disait que je n’avais pas de juste retour. C’est quelque chose qui m’a beaucoup perturbé ces derniers temps parce que pour moi, on ne peut pas être quelqu’un de vraiment bien si on attend inconsciemment un retour. Et c’est en discutant avec deux personnes (coucou A. & K.) que j’ai pu débloquer cette pensée et me rendre compte qu’à partir de maintenant je pouvais enfin donner sans plus jamais attendre un retour. Comme si j’avais trouvé ma propre force, mon propre équilibre sans avoir besoin que l’on me rende la monnaie de ma pièce pour me ressourcer…

Du coup, j’avais vraiment envie d’envoyer un message d’amour ! A tout ceux qui m’ont permis de devenir qui je suis aujourd’hui, à ceux que j’ai croisé, que je croiserai et ceux que je ne rencontrerai jamais. J’avais envie avec ces quelques mots de vous envoyer tout mon amour ! Vraiment… ♥ ♥ ♥ Chaque sourire, chaque encouragement, chaque parole, chaque échange que j’ai eu avec vous m’a permis de me construire et de vraiment déterminer qui je suis. Merci ♥

S'ouvrir aux autres n'est pas chose facile mais lorsque l'on est sincère avec les personnes à l'écoute, le retour est toujours au delà de nos espérances...

Discuter de sa vie et de ses émotions nous pousse à essayer de mettre des mots sur ce que l’on garde au fond de nous. Parfois on ressent comme un poids intérieur qui nous empêche d’avancer : je pense que pour pouvoir débloquer ce poids, il faut non seulement en avoir conscience, mais surtout l’extérioriser. Il y a souvent un décalage entre ce que l’on pense ressentir et ce qui nous touche vraiment, et c’est en apprenant à communiquer que l’on apprend à avancer…

Lady-Biche-Teknivalpes-2017-7
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-4
Vico-Teknivalpes-2017-1
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-11
Vico-Teknivalpes-2017-2
Lady-Biche-Teknivalpes-2017-12

On se retrouve vite ?

J’ai en réserve pas mal de choses et beaucoup de choses sont en train de se mettre en place !
En attendant n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil aux anciens articles en cliquant ici !
A bientôt ♥

Catégorie:
  Art & Culture
cet article a été partagé 0 fois
 1000