Lady Biche - Logo

5 clés pour mieux m’organiser

Chaque semaine je me lance un nouveau défit afin de me focaliser sur un point que j’aimerai faire évoluer chez moi. La semaine dernière, c’était l’organisation qui était au cœur de mes réflexions : j’ai mis à l’écris quelques astuces que je vais relire régulièrement et je me suis dis que j’allais les partager avec vous. Quelque soit notre situation, je pense que l’on a tous ressenti cette sensation de ne pas avancer, ne pas avoir le temps et de ne pas avancer… Et bien voici cinq points de réflexions, qui j’espère vous apporterons quelque chose :

Prioriser

Avant toute choses, je visualise mes objectifs à court terme afin de déterminer ce qui est urgent ou non, ce qui est inutile ou primordiale. Que ce soit dans la vie privée ou professionnelle, j’essaye de prendre conscience de ce que j’ai besoin d’accomplir avant tout autre chose : la priorité pourrait bien être de prendre une pause…
Au delà du besoin, il y a le devoir, qui ne rend pas toujours très attractives les tâches à accomplir. Dans ce cas, j’essaye de trouver le positif que je peux tirer de l’accomplissement de cette tâche : plus je vais laisser trainer et moins j’aurai envie de le faire… alors autant boucler ça le plus rapidement possible !

Planifier

Plutôt que des listes de choses à faire, je préfère planifier et écrire des listes d’envies. J’avais d’ailleurs déjà rédigé un article concernant les to-do-list qui sont pour moi contre productive et même source de stresse (clique ici pour jeter un œil à cet article !).
J’ai donc remplacé ces listes interminables par un agenda : j’apprends à estimer le temps que me prendra chaque tâche afin de pouvoir m’organiser de manière réaliste. Les journées à courir partout pour cocher les cases d’une liste qu’il est impossible de terminer avant d’aller se coucher ? C’est terminé ! Du coup je gagne en motivation, en sérénité et en productivité : que demander de plus ?

S’apprendre et se comprendre

J’ai tendance à me comparer aux personnes qui ont l’air d’avoir un rythme beaucoup plus soutenu que le mien, et qui ont surtout l’air d’être moins fatigués. Mais j’apprends à ne plus le faire : chacun à son mode de fonctionnement, et vouloir calquer celui de quelqu’un d’autre ne sera forcement pas adapter. Mieux vaut prendre le temps de trouver son propre rythme, ses cycles de sommeil, son hygiène de vie idéale, ses heures de travail et surtout respecter son corps lorsqu’il est fatigué.
Il faut savoir que le matin nous sommes plus concentrés, nos idées sont plus claires. Dans l’après-midi, c’est plutôt la créativité qui est prédominante. C’est quelque chose que je ressens clairement et du coup, je planifie mes tâches en fonction. Je sais également que j’ai un temps d’attention qui est assez faible, du coup je prévois toujours des tâches avec lesquelles je peux switcher facilement. Tous les jours j’en apprends un peu plus sur moi, alors chaque jour je perfectionne ma manière de m’organiser…

Savoir dire non

Rendre service et envisager de nouveaux projets, c’est chouette ! Mais ce n’est pas toujours positif… Alors avant de laisser parler ma bonté intérieur ou mon excitation, j’essaye de réfléchir à deux fois : est ce que j’ai le temps ? si cela m’engage avec quelqu’un d’autre, est ce que cela va être un véritable échange ? Ce n’est pas toujours simple de refuser, surtout lorsque l’on a un grand cœur : mais si vous dites « non » de manière bienveillance et justifié à vos yeux, vous gagnerez en confiance en vous, en authenticité et en respect.

Économiser son énergie

Je ne sais pas vous, mais je sais que pour ma part, je me surcharge mentalement assez facilement : angoisse, remise en question, peur de ne pas réussir à avoir le temps de tout accomplir, imagination débordante, exigence, perfectionnisme, … Autant de choses qui freine mon quotidien.
Mais j’apprends un peu plus chaque jour à prendre les choses avec légèreté, ne pas trop m’emballer, communiquer plus intelligemment, concentrer mon attention pour ne pas partir dans tous les sens… Depuis que je travaille sur tout ça, je me sens moins stressée et j’ai l’impression de gagner en énergie. Cela peut paraitre tout à fait logique que de ce dire que les angoisses fatiguent, mais lorsque l’on est dedans, ce n’est pas forcement quelque chose dont l’on se rend compte.
Cette gestion du stresse et de effervescence fait parti intégrante de mon organisation, parce que sans ça, je n’arrive pas à tenir mes objectifs. Et cela me fait me rendre compte encore une fois que ma vie professionnelle influe directement sur mon développement personnel !

J’espère que ces quelques petites astuces vous aurons inspirées ! J’ai écris à la première personne pour n’engager que moi : l’idée est de simplement partagé des points de réflexion personnel, et non pas de faire de mes pensées une généralité.
J’aurai encore beaucoup de choses à dire et je me suis limitée dans mon écriture pour ne pas commencer un roman… Mais si vous avez envie de discuter à ce propos ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un message via les réseaux sociaux ♥